Présentation

Découvrez LINEACT CESI

L’objectif de la recherche à CESI est de produire des connaissances et des méthodes au service de la communauté scientifique. Son organisation actuelle est liée aux domaines de formation et répond à un besoin d’identification au sein de l’écosystème recherche.

Elle met ses résultats au service des entreprises partenaires de CESI, et contribue, dans ses domaines, à relever les défis technologiques posés aux territoires qui l’accueillent et la nourrissent. Elle est également au service des apprenants CESI pour participer à leur formation par la recherche.

La direction nationale de la recherche et de l’innovation

La direction nationale de la recherche et de l’innovation, pilotée par Bélahcène MAZARI, a été mise en place pour décliner la recherche dans les régions en cohérence avec la stratégie nationale. Les correspondants recherche, dans chacune des 6 régions de CESI, assurent la coordination et la diffusion des différentes actions vers les équipes régionales des différentes actions. Une cellule de développement et gestion des programmes complète le dispositif en lien avec la direction financière du CESI.

L’ensemble forme l’unité de recherche de CESI : LINEACT – Laboratoire d’Innovation Numérique pour les Entreprises et les Apprentissages au service de la Compétitivité des Territoires. Il rassemble, en septembre 2021, 40 enseignants-chercheurs dont 9 HDR, 7 ingénieurs de recherche, un technicien de recherche et 24 doctorants (plus 6 doctorants internationaux co-encadrés par des EC CESI), ainsi que 2 Responsables Régionaux Recherche et Innovation, 2 cadres administratif et financier, un cadre commercial et une assistante. Les plateformes générant une activité qui nécessite également un nombre croissant de ressources, 4 des ingénieurs de recherche ci-dessus leur sont partiellement dédiés, ainsi qu’un enseignant-chercheur (déjà listé ci-dessus) et un enseignant-chercheur associé. Soit une équipe de 78 personnes, à laquelle s’ajoutent 79 enseignants-chercheurs associés.

Les ingénieurs de recherche sont les suivants, ils sont transversaux sur les thèmes de recherche et les domaines applicatifs :

  • BECQ Aline
  • BOUNHAR Thibaud
  • BRIANT Nicolas
  • COURALLET Alexandre
  • HARAOUBIA Imad
  • MONIER Sébastien
  • REYES Lucas

En janvier 2019, après l’évaluation positive de LINEACT CESI par l’HCERES -Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a accordé le label Equipe d’Accueil EA 7527 à LINEACT CESI. Dans les territoires, les logiques de complémentarité et de site guident notre stratégie.

Ainsi CESI, tout en étant affilié au niveau national à la ComUE HESAM, favorise dans ses régions les liens avec les ComUE locales. Les équipes de LINEACT CESI sont ainsi de fait dans une dynamique de collaboration qui leur facilite l’intégration dans des programmes de recherche collaborative. Les relations avec les établissements d’enseignement supérieur et les laboratoires de recherche ont été fortement développées ces dernières années. Une grande attention a également été apportée aux pôles de compétitivité et filières industrielles, avec une recherche permanente de complémentarité et de cohérence par rapport aux autres acteurs territoriaux. Une analyse fine, sur chaque territoire et chaque campus, a été menée avant de déterminer les thèmes développés.

La proximité historique de CESI avec les entreprises est un élément déterminant pour nos activités de recherche, et a conduit à concentrer les efforts sur une recherche appliquée proche de l’entreprise et en partenariat avec elles. Une approche centrée sur l’humain et couplée à l’utilisation des technologies, ainsi que le maillage territorial et les liens avec la formation, ont permis de construire une recherche transversale ; elle met l’humain, ses besoins et ses usages, au centre de ses problématiques et aborde l’angle technologique au travers de ces apports.

Les thèmes de recherche

La recherche se trouve positionnée sur deux thèmes scientifiques complémentaires et fédérateurs et deux grands domaines d’applications :

  • Thème 1 : « Apprendre et Innover », qui regroupe les sciences cognitives, les sciences sociales et les sciences de gestion, ainsi que les sciences et techniques de la formation et celles de l’innovation ; le thème 1 peut s’adresser à des domaines d’application plus larges que ceux de la Ville ou l’Industrie du Futur. Les principaux objectifs scientifiques visés par ce thème sont la compréhension des effets de l’environnement, et plus particulièrement des situations instrumentées par des objets techniques (plateformes, ateliers de prototypage, systèmes immersifs…) sur les processus d’apprentissage et de créativité.

  • Thème 2 : « Ingénierie et outils numériques » qui regroupe des compétences dans les domaines des sciences du numérique et des sciences de l’ingénieur ; il est quant à lui majoritairement adapté aux deux domaines d’application ci-dessous. Les principaux objectifs scientifiques de ce thème portent sur la modélisation et l‘optimisation de systèmes, ainsi que sur le traitement de données, l’analyse de données et les processus de décision appliqués aux deux domaines d’application.


Les deux domaines applicatifs que sont la Ville du Futur et l’Industrie du Futur permettent de croiser les compétences métiers indispensables à la mise en œuvre de nos projets autour de nos thèmes scientifiques. Ils répondent aux deux grands défis que sont les transitions énergétique et numérique de nos sociétés. Les interactions entre les thèmes scientifiques et les domaines applicatifs sont décrites dans le schéma présenté sur la figure ci-dessous.

Les responsables du thème 1 sont Solveig FERNAGU et Stéphanie BUISINE, directeurs de recherche CESI, le responsable du thème 2 est David BAUDRY, directeur de recherche CESI, le co-responsable du thème 2 est Yohan DUPUIS, directeur de recherche CESI.

Anne LOUIS, directeur de recherche CESI, est responsable du domaine applicatif Industrie du Futur et Karim BEDDIAR, enseignant-chercheur CESI, est responsable du domaine applicatif Ville du Futur.

Des thèmes au cœur des enjeux économiques et sociétaux actuels

Les différentes organisations se doivent d’intégrer les nouvelles technologies pour maintenir leur compétitivité tout en favorisant la créativité et l’innovation chez leurs collaborateurs. Elles doivent également veiller à permettre à ces derniers de développer les nouvelles compétences qu’exigent les métiers de demain.

Nous veillons également à intensifier le croisement entre les deux thèmes, cela se fait au travers des projets de recherche mobilisant les compétences scientifiques et technologiques des deux équipes.

Les projets sont appuyés par trois plateformes de recherche et de transfert « Usine du futur » et « Bâtiment du futur », ces plateformes servant également d’adossement par la recherche à la pédagogie.

Une première plateforme remarquable de recherche et de transfert « Usine du Futur », dont les premiers éléments ont été mis en place en 2014 sur le centre de Rouen, est structurée en deux grands ensembles :

  • l’un est dédié aux activités de recherche nécessaires à l’accompagnement de projets industriels de R&D sur les thématiques de la performance industrielle ;
  • l’autre rassemble les activités de transfert vers les entreprises et notamment les PME/PMI, afin de les accompagner dans leurs projets à court terme d’innovation et d’optimisation de la performance industrielle. Le domaine de l’Industrie du Futur est traité essentiellement au niveau de l’usine.

Une deuxième plateforme remarquable de recherche et de transfert « Bâtiment du Futur » se trouve quant à elle dans les murs du centre de Nanterre ; elle accueille des locaux modulaires pour les expérimentations, séances de créativité, travaux pratiques et travaux de recherche et d’innovation. Cette plateforme se veut le démonstrateur des activités Recherche et Innovation de CESI dans le domaine de la ville du futur, essentiellement au niveau du bâtiment.

Une troisième plateforme est située également à Nanterre, unité autonome de la fabrication additive métallique.

Par ailleurs, une collaboration forte existe avec la plateforme Tipee, installée à La Rochelle ; en partenariat avec les collectivités locales, cette plateforme est dédiée à la réhabilitation des bâtiments, labellisée par le Plan Bâtiment Durable et partenaire du CSTB. Tipee est devenue la première plateforme technologique du bâtiment durable. Ces plateformes sont utilisées par les deux équipes de recherche ; l’ensemble des enseignants-chercheurs des différents campus peuvent accéder à ces moyens dans le cadre de leurs travaux de recherche.