Le projet VISTA-AR a pour ambition de permettre aux acteurs du patrimoine culturel d’attirer plus de visiteurs en établissant d’une part des modèles économiques innovants et d’autre part des solutions de réalité augmentée (RA) pour améliorer l’expérience de ces mêmes visiteurs.

Partenaires

Chef de file : Université d’Exeter – partenaires : Région Bretagne, EESAB, NEOMA BS, CESI, Commune de Fougère, Cathédrale d’Exeter, Université de Bournemouth

Appel à projet : INTERREG VA TRANSMANCHE

Budget global du projet : 7,9 M€

Budget CESI du projet : 620 k€

Financement global : 5,4M€

Lancement du projet : 1er janvier 2017

Durée du projet : 48 mois

Présentation

Le projet rassemble des acteurs du tourisme (la commune de Fougères pour le château exceptionnel qui se trouve sur son territoire, et la cathédrale d’Exeter), des collectivités locales (la région Bretagne, pour à la fois la gestion de son patrimoine et son investissement dans le numérique), une école d’art (École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – EESAB, contenu numérique et RA), des écoles de commerce (NEOMA, pour son expertise en marketing et la Business School de l’université d’Exeter, modèles économiques) et des écoles d’Ingénieurs (CESI sur la réalité augmentée et l’analyse des données numériques des visiteurs et l’université de Bournemouth pour la gestion des contenus numériques).

Le très riche patrimoine culturel des deux côtés de la Manche ainsi que les connaissances de tous les partenaires du monde du numérique permettent d’afficher une bonne cohérence. Un système cloud, accessible au public, hébergera les modèles de RA pour accéder à une technologie avancée en contenant les coûts.

La phase de développement se déroule sur deux sites d’étude (Château de Fougères et Cathédrale Saint-Pierre d’Exeter), la phase de mise en œuvre se concentrera sur quatre sites supplémentaires qui utiliseront le cloud pour développer eux-mêmes leurs solutions.

Les partenaires apporteront leur soutien à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation pour augmenter le nombre de visiteurs de 20 %.

L’impact potentiel du projet est important : 671 musées labellisés, 14 000 monuments, 23 sites protégés d’épaves, 5 sites du patrimoine mondial identifiés. Une fois le projet mené à son terme, le système cloud de RA sera géré par l’EESAB, avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne.

Réalisations

Sur cette période, les actions de CESI ont été orientées vers le développement du Digital Profiling Tool (DPT),
l’intégration des beacons dans la solution de géolocalisation, l’évaluation de la solution Voice to Text (V2T) , le déploiement dans la cathédrale d’Exeter et la communication via une journée thématique et des publications scientifiques.


L’utilisation du champ magnétique est une solution récente, mais nécessite la réalisation d’une cartographie du site. La difficulté de la cartographie va différer d’un site à l’autre, ce qui a poussé LINEACT CESI à enrichir le DPT et intégrer une autre solution permettant d’adapter le DPT aux sites, et le rendre plus flexible. LINEACT CESI a identifié les Beacons qui sont une solution assez utilisée, à bas coût, à déploiement facile et surtout avec une faible consommation énergétique. Plusieurs solutions existent telles que (Kontakt, Gimbal, iBeek, etc.). Sur la base d’une comparaison selon la technologie, l’autonomie, design etc. LINEACT CESI a retenu la solution Estimote.

Afin d’améliorer la précision du géo-tracking nous avons intégré des balises BLE (Bluetooth). Dans la localisation intérieure utilisant des balises BLE, plusieurs modèles de propagation existent pour modéliser la relation entre les lectures RSSI et les émetteurs. Le modèle de régression polynomiale (log-normal) a été retenu. CESI a développé la
solution sur Matlab, ce qui lui a permis d’avoir un environnement de simulation ; cet environnement est utilisé afin de reconstruire la trajectoire visiteur à partir de données capteurs. Cependant, le travail réalisé comporte des erreurs de géolocalisation en déploiement réel (hors laboratoire).

Aussi, LINEACT CESI a implémenté une solution sur Android studio qui permet, à partir de beacons environnants, de calculer la position d’un visiteur. L’application permet de charger la cartographie et gère les calculs de position et l’affichage de la position ; elle permet aussi la collecte et le stockage des données capteurs à travers une fonction
(FileWriter) qui permet de créer des fichiers et d’y écrire.
Pour tester la solution, LINEACT CESI a développé une interface en «python» qui permet de visualiser les données collectées sur une carte et d’évaluer les parcours et le temps passé devant les points d’intérêts.

Déploiement

En collaboration avec l’Université d’Exeter et la cathédrale d’Exeter nous avons réalisé deux déploiements.

Un premier déploiement du DPT consistait à placer les Beacons pour équiper les visiteurs de smartphones (solution DPT) et collecter les données afin de reconstruire les trajectoires de chaque visiteur. Le test a visé 100 utilisateurs et a duré 2 jours.

Par la suite, nous avons acquis 75 autres Beacons que nous avons utilisés pour le second déploiement et qui ont permis une plus grande couverture. Les données collectées ont été mises en forme et transmises au partenaire UNAI.

Un troisième déploiement a ciblé le musée sous-marin de Lorient.

Communication

  • Roadef : Recommandation de contenus dans les Site Culturels et Patrimoniaux (SCP) avec prise en compte des contraintes spatio-temporelles.
  • Xterm : Recommandation de parcours dans les sites historiques basée que le q-learning.
  • Médiation numérique du patrimoine : quels enjeux ? Rencontre du 15 octobre 2019 à Rouen.